+41 78 842 04 46 | +41 77 403 64 35 | hello@fly-shop.org

Comment lancer son parachute de secours en 7 points

Comment lancer son parachute de secours en 7 points

5 octobre 2018

photo de lancer de parachute de secours parapente

Quand et comment lancer son parachute de secours ?

Ouvrir son parachute de secours n’est pas anodin. Ce n’est pas une deuxième chance, c’est plutôt la dernière. Ici nous allons voir comment mettre toutes les chances de son côté.

Je n’ai heureusement jamais dû utiliser mon secours malgré quelques timides incursions en acro et quelques vols cross (tout aussi timides). Mes seuls expériences de lancés de secours sont en environnement sécurisé et à des fins d’exercice. J’espère d’ailleurs qu’il en sera ainsi encore très longtemps!

Voici à quoi je me suis préparé jusqu’ici. Si cette petite expérience peut aider un pilote d’une quelconque façon que ce soit j’en serais satisfait. Attention toutefois, ceci n’est en aucun cas un mode d’emploi DIY (do it yourself) mais une compilation d’informations que je trouvais pertinentes.

Jean

photo de lancer de parachute de secours parapente

01 Les pré-requis pour une ouverture rapide de votre parachute de secours

Un pliage fréquent et bien réalisé. Il est conseillé de faire replier son parachute de secours deux fois par année. Une fois est le strict minimum. A vous de savoir si le strict minimum vous convient.

Vous verrez dans la vidéo ci-jointe les différents temps d’ouverture en fonction d’un pliage récent ou pas ainsi que de la qualité du pliage.

02 Lancer ou pas ?

En formation, nous demandons à l’élève de lancer son secours sans hésiter dans deux cas:

  1.  L’instructeur donne l’ordre de lancer le secours
  2.  Lors d’une collision en l’air (avec un autre parapentiste ou objet volant…)

Une fois seul, personne ne nous donnera l’ordre. Voici donc les cas où il faudrait lancer le secours:

  1.  Collision
  2.  Perte de contrôle
  3.  Force centrifuge en augmentation après une perte de contrôle (ne pas attendre que la force centrifuge devienne trop importante)
  4.  Lorsque malgré vos efforts, vous n’arrivez plus à savoir où vous en êtes (tours de twist, auto-rotation…)

Notez que l’altitude sol est également primordiale mais il vaut mieux lancer un secours “trop tôt” que “trop tard” ou pas du tout.

03 Trouver la poignée du secours

Et oui, cela paraît tout bête dis comme ça mais pour extraire le secours il faut trouver la poignée.

Chez “Valais Parapente” ce que nous entraînons avec nos élèves est de suivre l’élévateur et de glisser le long de la sellette jusqu’à trouver la poignée. Lâcher son frein et faire un grand arc-de-cercle en espérant tomber miraculeusement sur cette dernière est impensable, encore plus en situation de stress. Exercer ce mouvement lors de chaque vol renforce vos automatismes et vous fera gagner un temps précieux en cas de besoin.

En cas d’incident, si vous ne trouver pas la poignée du premier coup n’hésitez pas à perdre une demie seconde pour regarder où elle se trouve plutôt que de chercher à tâtons.

04 L’extraction

Alors tu pousses ou tu tires ?

Contrairement à ce que j’avais appris tout au début, l’extraction du secours se fait en poussant. En effet, en 360° engagés la force centrifuge ajoute au poids du secours. Le tirer devient alors mission impossible.

Si on pousse notre poignée, nous avons la possibilité d’utiliser des grands groupes musculaires du dos ce qui nous proportionnera plus de force.

05 Le mouvement de lancer

Une fois le secours sorti de son compartiment il faut le lancer loin de nous  et très énergiquement dans le lit du vent.

06 Neutralisation de la voile

Ouf! Le secours c’est ouvert, voilà une bonne chose de faite. Mais vous voilà à la merci du vent. Il y a toutefois une chose qu’il reste à faire. Neutraliser sa voile. Mais comment faire ?

Le plus simple à mon avis sont les freins. Faire des tours de freins et décrocher la voile pour empêcher à tout prix l’effet miroir.

07 Préparation à l’impact

Dernière étape se préparer à l’impact. Pour cela se redresser dans la sellette si cela n’est pas déjà fait et ne pas céder à l’envie de replier les jambes. D’une part elles nous serviront d’amortisseurs et dans le pire des cas une jambe se répare mieux qu’un bassin ou des vertèbres.

Regarder où nous arrivons pour éviter d’être surpris par l’arrivée du sol, la nature du terrain… Et hop c’est parti pour un rouler-bouler.

Une fois au sol et s’il y a du vent, attraper une ou deux suspentes du secours et l’affaler.

Conclusion

Voilà, j’espère que ces quelques informations pourront servir à quelqu’un. Si vous avez d’autres opinions ou expériences n’hésitez pas à les partager en commentaires 😉

Bon week-end de vols et à la semaine prochaine pour une news!

 

 

1 thought on “Comment lancer son parachute de secours en 7 points

  1. Très sympa votre article, je vous trouve très pertinent, bravo.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les paiements online ne sont pas encore activés. Contactez-nous directement pour toutes commandes ou renseignements. Ignorer

error: Content is protected !!
X